Livres sur le plein air

Cette section traite de livres écrits par des auteurs québécois à propos du plein air en général. Peut-être y découvrirez-vous de nouveaux auteurs ainsi que des lectures passionnantes.

Couverture livre

Voici le guide le plus complet qui soit pour réussir votre tour de la Gaspésie à vélo.

François Bouchard et sa partenaire ont parcouru 610 kilomètres à vélo tout en transportant leur équipement de camping. En cours de route, il a compilé toutes les informations nécessaires pour vous permettre de mener à bien votre projet. Il vous donne également un aperçu en images des merveilleux paysages qui s’offriront à vous.

À L’INTÉRIEUR DE CE GUIDE, VOUS TROUVEREZ :

· des conseils pour réussir votre tour de la Gaspésie;

· l’équipement requis : du choix du vélo au matériel de camping en passant par la nourriture et les produits d’hygiène personnelle;

· le parcours sur dix jours : distance, dénivelé, environnement, etc.;

· les campings : coordonnées, renseignements et appréciations;

· les adresses à retenir : activités de plein air, boutiques et restaurants.

Ce guide pratique, ponctué d’anecdotes personnelles, est un incontournable pour tout cycliste (débutant à expert) souhaitant vivre une belle aventure gaspésienne!

« S’inspirant du périple qu’il a fait avec sa copine, il offre de précieux conseils sur l’hébergement, l’équipement, les routes à emprunter et les erreurs à éviter sur le parcours. Le livre contient également des récits plus personnels et de magnifiques photos. »

Benoît Valois-Nadeau, Journal Métro, 2017.

Modus Vivendi, 152 pages, http://www.groupemodus.com/produit/tour-de-gaspesie/


img_2777.jpg

De prime abord, j’avais des appréhensions quant à la lecture de ce livre. Je me disais qu’il s’agissait d’un ixième livre à propos d’un homme qui a gravi l’Everest. Ce dernier raconterait sa préparation, sa montée, son bonheur d’être parvenu au sommet, puis de sa descente finale jusqu’au camp de base, avec une brève introspection sur son expédition. Toutefois, bien que ce livre inclue quelques expéditions sur l’Everest, où cette montagne devient presque une obsession pour l’auteur, ce dernier ne mise pas entièrement sur cette carte. On apprend surtout à connaitre l’homme derrière l’alpiniste, celui qui s’ennuie de sa fille, qui prend congé de son emploi pour vivre ses rêves qu’il n’arrive pas à contenir. Perchés sur son épaule, nous l’accompagnons dans une foule d’expéditions, toutes plus difficiles les unes que les autres. Cet homme qui nous raconte ses aventures est ni plus ni moins que le commun des mortels qui gravit des montagnes non pas pour la célébrité, mais pour la pure passion des montagnes. Cependant, au fil de notre lecture, la tragédie frappe constamment autour de l’auteur, ce qui rend sa survie encore plus incroyable. À force de voir disparaitre ceux qu’il côtoie sur la montagne, emportés par des avalanches, des glissades vers la mort, les violentes tempêtes, la rareté de l’oxygène et les attaques terroristes, Gabriel Filippi cherche à savoir pourquoi le destin le sauve toujours in extremis du danger. Ce livre ne met donc pas tant l’accent sur le récit de ses aventures que sur le récit psychologique derrière ses aventures. Je conseille fortement ce livre à ceux et celles qui se demandent ce qui peut bien pousser les gens de cette trempe à accepter de côtoyer la mort pour une passion, frôlant parfois l’obsession, qui emporte des dizaines d’alpinistes chaque année.

« Le livre n’a pas été écrit pour que les gens me prennent pour un athlète, un héros, affirme Gabriel Filippi. Ce livre est fait pour aider. Je veux qu’il fasse une différence. »

Marie Tison, La Presse, 2016

« Dans ce monde où les gens n’entretiennent plus l’instinct comme guide, le livre de Gabriel Filippi va au-delà de la conférence d’affaires. Il touche le lecteur dès les premières pages. Et s’il lui reste encore le massif Vinson à conquérir pour couronner sa quête des Sept sommets, l’alpiniste qui vient de fêter ses 56 ans compte bien y parvenir en 2018. »

Rémi Tremblay, L’Écho de Frontenac, 2016

Guy Saint-Jean, 352 pages, http://saint-jeanediteur.com/titre/instinct-de-survie/


 

img_2664.jpg

L’histoire entourant le lac Memphrémagog est riche et captivante, et c’est ce qu’a voulu démontré Madame Louise Abbott dans son plus récent ouvrage intitulé Memphrémagog : une histoire illustrée, comptant 308 pages enrichies de près de 300 images. Un chef-d’œuvre bilingue remarquable tant par sa beauté que par les informations que l’on y retrouve.

Après avoir écrit plusieurs livres, dont A country so wild and grand (1999) et Le cœur de la ferme (2012), l’auteure Louise Abbott récidive cette fois chez la maison d’édition Georgeville Press avec un livre qui traite de multiples sujets qui ont fait le Memphrémagog tel que nous le connaissons aujourd’hui. La faune, la flore, l’industrie forestière, la géographie et les premiers habitants sont autant de sujets que l’on y retrouve.

Lors du lancement à Austin le 24 juillet dernier, plus d’une soixantaine de personnes s’étaient rassemblées pour constater le fruit de plus de trois ans de recherches et d’écriture et pour se procurer l’ouvrage au coût de 50$.

L’auteure, qui est également cinéaste et photographe, se passionne depuis son enfance pour l’histoire, les paysages et la communauté entourant le lac Memphrémagog. Madame Lisette Maillé, mairesse d’Austin, l’a d’ailleurs décrite comme une personne qui «s’intéresse à tout ce qui touche la communauté rurale.» Pour réaliser cet ouvrage, Mme Abbott a dû parcourir les rives du lac, naviguer ses eaux, sillonner les routes l’encerclant et rencontrer de nombreux résidents et spécialistes afin de rendre une image juste de l’histoire du Memphrémagog.

L’un des objectifs de ce livre est également l’amélioration de la compréhension de la conservation du lac. «Si on comprend l’histoire et ce qui a façonné le lac, on peut mieux comprendre sa conservation», mentionne-t-elle.

Un second volume est attendu d’ici environ deux ans. Celui-ci traitera cette fois du tourisme, du monde récréatif et de la villégiature. À terme, Mme Abbott aura mis au monde deux magnifiques volumes pour préserver la mémoire des Cantons-de-l’Est.

Par François Bouchard, Reflet du Lac, 2014

Georgeville Press, 305 pages

————————————————————————–